Blog Blog

Brick'films à la médiathèque d'Erstein

{3 minutes de lecture}

Les décors sont en place, les accessoiristes sont prêts, il ne manque plus que les acteurs.

Bienvenue à la séance film d'animations qui s'est déroulée à la médiathèque d'Erstein le 12 janvier dernier.

Au programme: visite des décors, création des scénarios, réalisation des films. Une séance chargée et riche en apprentissage!

Plusieurs décors étaient au choix, de la cabane à la grotte à la montagne en passant par la ville et la salle de sport, etc.

Pour ne pas faire de jaloux, les participants ont commencé par tirer les éléments de leur film au hasard dans un grand chapeau: le(s) personnage(s) principal(-aux), le lieu, et la trame de l'histoire. Evidemment, ça ne simplifie pas forcément les choses: comment construire une histoire avec les éléments "jumeaux", "ville", "à la pêche"?!? Pas facile...blush

Alors avant de commencer à filmer, les participants ont construit un scénario: quelques cases sur une feuille, histoire d'avoir une idée des différentes actions qu'il faudra réaliser. Un storyboard? Le mot est lâché, c'est exactement de ça qu'il s'agit! C'est quand même un outil bien pratique pour débrouiller ses idées et avoir une bonne idée de ce qu'il faudra filmer.

Et à partir de là, il ne reste plus qu'à lancer les acteurs sur le plateau! Avec de simples webcams, et une lampe de bureau pour l'éclairage, faire un brick'film, c'est à la portée de tout le monde.

Après quelques essais, nos participants se sont vite rendus compte que rendre l'illusion du mouvement à partir de photos, c'était très simple sur le papier, et pas forcément évident dans la réalité. Quand on sait qu'il faut normalement 24 images pour faire une seconde de vidéo (15 recommandées pour un brick'film), ça fait quand même un paquet de photos! Les premières séquences sont extrêmement rapide, avec un film d'à peine plus d'une seconde. On le revoit, on regarde quels sont les mouvements qui ont besoin d'être décomposés, et on y retourne. Essai-erreur-correction: on est en plein dans l'apprentissage dites-moi! Après quelques essai supplémentaires, ça y est: c'est dans la boîte.cool

Tout les binômes sont très contents de leur film. Il faut dire qu'il y ont mis le meilleur d'eux-même, alors il y a de quoi!yes

Si vous voulez jeter un oeil à leurs productions, je vous invite à aller voir la vidéo qui compile l'ensemble des films réalisés. C'est par ici:

https://youtu.be/Hse5BBOxVOY

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Moteur... Action ! ou comment commencer simplement en Stop Motion

Le Club Graines2Tech de Saverne étant l'heureux propriétaire d'un bundle Caméra + Licence HUE Animation Studio (https://huehd.com/products/hue-animation-studio/), cela fait déjà quelques semaines que des petites animations sont créées, pour l'instant avec des accessoires simples pour s'approprier ce mode création numérique (https://www.instagram.com/p/Bq2AqwuBY6t/).
 
Au bout de quelques séances, une des participantes a fini par demander comment elle pouvait en faire autant sur son ordinateur à la maison... Me voici donc à la recherche d'un logiciel simple de Stop Motion et si possible gratuit.
 
Après avoir consulté quelques sites sur le sujet, j'ai obtenu une liste réduite de références pour Windows : Helium Frog (apparemment très voire trop complet), StopMojo, ToonLoop, qStopMotion, zu3d, ainsi que Monkey Jam mais qui n'inclut pas la fonction Onion Skin (pelure d'oignon) et Stop Anime pour école primaire. Pour Ubuntu, la référence étant ... StopMotion.
 
Résultats des tests sous Windows:
  • Helium Frog (http://www.heliumfrog.com/heliumfrogindex.html) est un logiciel mentionné régulièrement, mais à ce jour (janvier 2019) il manque une nouvelle version adaptée à Windows 10: la version disponible sur le site avec le correctif indiqué date de 2015 et semble sans suite.
  • StopMojo (http://www.mondobeyondo.com/projects/stopmojo/) : la dernière version, 0.2, date de 2013 ; le fichier d'installation complet inclut J2SE et Java Media Framework, je l'ai téléchargé et installé (ainsi que J2SE et JMF donc), sans succès immédiat, cela me semble donc trop complexe pour que je le recommande à nos membres.
  • ToonLoop (http://toonloop.com) n'existe qu'en version Lite avec des fonctionnalités réduites pour Windows (v0.15 contrairement à la version Full en v2.0 pour Linux) et nécessite Processing. N'ayant pas Processing sur mon ordinateur à ce jour, je n'installe pas ToonLoop.
  • qStopMotion (http://www.qstopmotion.org/index.html#home) est un fork de StopMotion pour Linux, sa dernière version date du 15 décembre 2018. Il inclut l'Onion Skin, permet de prendre une photo à la fois ou en mode time lapse (à intervalles de temps réguliers) ; son interface peut se mettre en français (aller dans Edit / Parameters si elle n'y est pas directement).
  • Je n'ai pas testé les autres.
 
Le choix se porte pour le moment sur qStopMotion qui ressemble beaucoup dans son utilisation à HUE Animation, possède une interface en français, même s'il n'a pas certaines des fonctionnalités de HUE Animation, en particulier l'enregistrement ou l'import de tracks audios. De plus, c'est un projet open source qui semble "vivant" puisque sa dernière version date de décembre 2018.
 
Le test sous Ubuntu se réduit à StopMotion (https://doc.ubuntu-fr.org/stopmotion) a priori similaire à, puisque à l'origine de, qStopMotion. On retrouve en effet une interface quasi identique et un fonctionnement également similaire.
 
Dans les 2 cas, qStopMotion et StopMotion, des messages d'erreurs renvoient à la fenêtre des paramètres si certains n'ont pas été définis et/ou enregistrés (caméra, encodeur pour exporter la vidéo). Il vaut mieux enregistrer le projet avant d'exporter la vidéo, l'encodeur utilisé lors des 2 tests était ffmpeg (jpeg -> mp4) en ce qui me concerne, et il faut penser à l'extension .mp4 du fichier exporté sous Ubuntu.
 
Les mini-animations de test sont postées sur facebook :
Maintenant que le matériel est au point, nous vous attendons pour faire de "vraies" animations !!

Graines2Blocs

Fin de semaine dernière, Graines2Tech a mis en ligne un nouvel outil: Graines2Blocs.

Il s'agit d'un outil en ligne qui permet de s'initier à la programmation. On y effectue ses premiers codes en mode programmation visuelle à l'aide de blocs. Le code est automatiquement traduit en Javascript, un langage très utilisé dans le monde du web. Ce code Javascript peut même être directement exécuté dans le navigateur!

La plateforme est disponible à l'adresse suivante: https://graines2blocs.is4ri.com

Cet outil a été mis en place par Georges, un stagiaire passé par chez nous dans le cadre d'une réorientation, et qui souhaitait mettre en pratique ses connaissances en HTML et CSS, deux langages indispensables pour créer des pages web. Georges a travaillé sur la mise en forme des pages ainsi que l'intégration de Blockly au sein de la page.

Un grand merci à toi, Georges, et une bonne continuation dans ta formation!

 

Blockly est une bibliothèque Javascript dans le cadre du programme Google for Education. Cette bibliothèque permet d'ajouter des fonctionnalités de programmation visuelle au sein d'une page web. Très pratique!

On peut traduire directement le code en mode blocs, en Javascript, Python, et bien d'autres langages.

Personnellement, je l'ai utilisé avec des étudiants en BAC+4 dans un cours d'algorithmie avancé. Ils ont pu y représenter des structures algorithmiques simples comme complexes, comme la récursivité ou des algorithmes de tri par exemple.

 

Chez Graines2Tech, nous avons souhaité mettre en avant la programmation par blocs, que nous plébiscitons particulièrement pour tous ceux qui veulent découvrir la programmation. Pas de prise de tête avec un langage particulier et une syntaxe bizarre avec des point-virgules et autres parenthèses ou autres [{}]|#. Bref, que du bonheur! smiley

Aujourd'hui, notre plateforme Graines2Blocs permet uniquement de générer et d'exécuter du code Javascript. L'idée est de faire évoluer cette plateforme au fur et à mesure de nos besoins. Un des besoins que nous avons relevé est notamment la possibilité de générer du langage LUA à partir d'un code en mode blocs, LUA étant le langage à utiliser pour un jeu que nous utilisons actuellement dans nos Club: minetest, le clone gratuit de minecraft.

Je n'en dis pas plus pour l'instant, le projet est dans les tuyaux!

 

Avec un peu de chances, vous avez déjà pu utiliser Blockly lors de vos voyages webistiques. Si ce n'est pas le cas, je vous invite à aller jeter un oeil sur Blockly-Games pour voir quelques jeux qui utilisent Blockly. Comme c'est la saison, vous pouvez aussi vous rendre sur le Santa Tracker également nommé "Sur la piste du père Noël" dans la langue de Molière: vous y trouverez deux jeux réalisés avec une base Blockly, l'atelier de programmation et la danse du code.

 

Comme ça, vous n'aurez plus d'excuses pour ne pas avoir essayé un petit morceau de code!smiley

 

A bientôt!

Retour sur le 1er anniversaire du Club Graines2Tech de Saverne

Impression 3D

Etes-vous déjà passés au 168 Grand Rue à Saverne ?

 

Non ? Alors, dépêchez-vous de venir, il s'agit d'un endroit chaleureux et coloré où vous trouverez de quoi passer 1 heure, 1 heure 30, voire 2 heures sans voir le temps passer... que ce soit en dirigeant un robot ou un drone, en posant des blocs virtuels dans un monde enneigé pour faire une sculpture de Mario ou de Yoda, en modélisant un objet en 3 dimensions avant de l'imprimer, en branchant des moteurs qui s'actionnent à l'appui d'un bouton, en apprenant à faire une recherche sur Internet ou envoyer un email...
Celà fait donc un an que des alsaciens de tous âges viennent profiter de ce lieu convivial où ils ne se retrouvent jamais seuls pour tirer parti des multiples possibilités apportées par le numérique et enrichir les compétences demandées au 21e siècle: créativité, collaboration, communication, esprit critique, résolution de problème, apprendre à apprendre...

Oui, vous êtes déjà passé ? Alors, revenez vite, on ne se lasse pas de vous voir !

kit graines2microbit

C'est pourquoi on a voulu fêter notre 1er anniversaire avec vous tous, tous ceux qui sont déjà venus et qui pouviez venir ce 20 Octobre 2018. Vous permettre de vous rencontrer, d'échanger, de partager. Et vous présenter nos nouveautés, parce qu'on ne cesse de définir et mettre en place de nouvelles ressources, de nouveaux services:

  • des horaires d'ouverture encore plus pratiques, avec un Club ouvert le Samedi après-midi, de 15h à 17h, en plus de l'ouverture du matin de 10h à 12h, et de celle de 10h à 18h du Mardi au Vendredi ;
  • des ateliers réservés aux adultes et jeunes de 14 ans et +, le Mercredi de 18h30 à 20h ;
  • des cours particuliers, sur demande ;
  • un service d'impression 3D en PLA grâce à nos 2 imprimantes: 4€/h + 0,20€/m, et nous pouvons vous accompagner pour modéliser vos objets ;
  • des kits pour (re-)faire à la maison des montages et des programmes, en commençant par le kit "Graines2Microbit" à 40€ au lieu de 50€ pour son lancement (/!\ il n'en reste plus que 4 à ce prix !) ; les membres ont en plus droit à 10% de remise... des kits complémentaires sont en cours de création ;
  • des livres à emprunter pour les membres du Club autour de Scratch, YouTube, Minecraft... ou comment Apprendre à apprendre, Lire, écrire, compter, coder, Apprivoiser les écrans et grandir...

...et ce n'est pas fini!

Membres utilisant Minetest et Microbit

Et ce 20 octobre, le Club fourmillait de ces membres et leur famille venus découvrir les dernières nouveautés, échanger entre eux sur les possibilités des Micro:bits, construire un monde sous Minetest, acquérir un kit à ramener chez soi ou à offrir, et bien sûr manger une part de gâteau au chocolat!

...vous en reprendrez une part?

Séance création de jeu vidéo

Mercredi dernier, j'étais à la médiathèque de Rouffach pour un atelier programmation de jeu vidéo.

Généralement, le public en médiathèque se situe entre 7 et 12 ans, avec des expériences différentes: quelques uns ont déjà fait de la programmation à l'école, plus rarement ils la pratiquent à la maison. C'est donc plutôt un public novice. Cette séance ne fait pas exception à la règle puisqu'une petite moitié a déjà entend parler de Scratch et de programmation, et seulement deux se sentent à l'aise avec l'outil.

Pas de souci, on s'y met! cool

On démarre tranquillement avec un petit exercice en mode déconnecté pour aborder 3 des 4 principes de base de n'importe quel programme: le robot idiot (voir https://pixees.fr/dis-maman-ou-papa-cest-quoi-un-algorithme-dans-ce-monde-numerique-%E2%80%A8/). Ce que j'aime le plus dans le jeu, c'est quand les participants commencent à réfléchir à la simplification de l'écriture de leur programme.

On part de ça

avancer
tourner à droite
avancer
avancer
tourner à droite
avancer
avancer
tourner à droite
avancer
avancer
tourner à droite
avancer
… et puis on essaye de trouver une manière plus simple d'écrire cette suite d'instruction, cet algorithme. A Rouffach, j'ai une sorte de consensus général sur le fait qu'on répétait plusieurs fois:
tourner à droite
avancer
avancer
… donc on peut simplifier l'écriture par la séquence suivante:
avancer
répéter 3 fois
    tourner à droite
    avancer
    avancer
tourner à droite
avancer

alors bien sûr, on vérifie que ça fonctionne toujours, on ne sait jamais, des fois qu'on introduise un bug! Ça fonctionne pareil: parfait.

Bon, il y a quand même Timéo qui fronce un peu les sourcils:
"- t'es pas d'acord Timéo?
- j'aurai pas fait comme ça…
- ah bon? T'aurais fait comment alors?
- comme ça:"

répéter 4 fois
    avancer
    tourner à droite
    avancer
et oui, on tombe parfois sur des afficionados de l'optimisation wink

Ensuite, on passe sur les ordinateurs avec Scratch. Petit changement pour cette séance à Rouffach: je met à disposition des fiches mémo avec des explications comme "bouger un personnage avec les flèches" ou "compter les points" par exemple. Ces fiches permettent aux participants de gagner en autonomie et facilite l'apprentissage des différents blocs. Il y a plus de 100 instructions différentes dans Scratch; quelques fiches descriptives sur des points clés leur permettent d'avancer plus rapidement dans la création de leurs jeux.

Le retour qui est revenu le plus souvent de la part des jeunes était plutôt du style "j'ai fait ce qui était sur la fiche, mais ça ne marche pas!" Et oui, il faut quand même transformer les informations distillées par les fiches en connaissances appliquées au contexte de leur jeu! smiley "Ah ben oui!" Et une fois qu'ils ont pris le coup de main, on n'arrive plus à les arrêter! yes

Si vous voulez jeter un oeil à une des réalisations de cet atelier, c'est par ici: https://scratch.mit.edu/projects/264027057/

A bientôt!

Derniers blogs Derniers blogs

Confinement Automne 2020 : des ateliers en ligne

Alors que 2021 commence, on sait déjà quelque chose de plus qu’en 2020 : c’est qu’on ne sait pas à quoi va ressembler cette année ! En 2020, à Graines2Tech, on avait bien prévu de... Lire la suiteÀ proposConfinement Automne 2020 : des ateliers en ligne »

Collaboration et art dans le numérique !

Hollywood nous voilà !   Semaine 3, programmation d’une scénette.   Cette semaine les enfants vont pouvoir laisser s’exprimer le Spielberg qui sommeille en eux. L’exercice du... Lire la suiteÀ proposCollaboration et art dans le numérique ! »

L'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants")

Quand il s'agit de trouver une application à la fois éducative et intéressante pour les enfants, ce n'est pas la chose la plus évidente. Pour avoir utilisé une bonne dizaine d'applications (sur tablettes Android) avec des élèves de la Grande Section jusqu'au CM2, on se rend compte que, parfois, ce qui nous intéresse nous, n'est pas ce qui les intéressent eux ! Lire la suiteÀ proposL'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants") »

Premiers pas avec Unity3D

Installation et premier jeu avec Unity3D Lire la suiteÀ proposPremiers pas avec Unity3D »