Blog Blog

Entrées avec Type d'atelier Media .

Créer en 3D : dans quelle direction partir ?

La modélisation 3D est un thème récurrent, plusieurs ateliers et animations lui ont été dédié à Graines2Tech, y compris un stage ce mois-ci au Club de Saverne.

Que modélise-t-on ? Pour quoi faire ?

animation Paris passéQuand on modélise, on crée une représentation d'une réalité, présente, passée ou imaginée.
Un modèle est un support de communication, par exemple pour présenter à quoi ressemblait Paris dans le passé, ou pour voir à quoi ressemble le squelette d'une baleine.
C'est aussi un support pour rêver...
Regardez ces 2 exemples :
Paris au Moyen-Age : https://www.youtube.com/watch?v=NbETq6owNmc 
Baleine à bec : https://www.facebook.com/watch/?v=239577727486833 

Comment modélise-t-on ? Avec quels outils ?

Avant de pouvoir faire des modèles animés et réalistes, on peut créer des formes plus simples...
Il existe pour cela plusieurs outils et plusieurs approches.

exemple 3Dslash

Un premier outil est 3D Slash, qu'on peut utiliser selon les approches "je creuse la matière, je la sculpte", ou "j'ajoute de la matière pour créer la forme".

Cet outil permet aussi de projeter une image sur une face de cube, qui peut ainsi servir de profil ou de pochoir pour tailler le cube. C'est ce qui a été fait avec cette image de robot. Ensuite, il n'y a plus qu'à l'exporter en format STL pour l'utiliser en impression 3D !

travail sur 3dslash robot imprimé

Alors que cette première approche peut rappeler le jeu sous Minecraft (casser des blocs), une autre approche peut rappeler celle des petites briques (Lego (c), Nanoblock (c)...), avec un outil de Voxel Art, une espèce de grand frère en 3D au Pixel Art qui a lieu en 2D, cad 2 dimensions. On utilisera par exemple MagicaVoxel ou VoxelShop.

Un bon moyen de commencer avec ce type d'outil est de partir d'un espace vide et de construire couche par couche avec l'aide d'un plan de montage Nanoblock (c). Voici l'exemple de la Tour Eiffel. Sur la base d'une modélisation, le rendu peut ensuite se générer avec plusieurs effets : cubes, briques, sphères, cylindres, argile...

Tour Eiffel sous MagicaVoxel Tour Eiffel en voxels

Ex TinkercadAlors que ces premiers outils permettent de créer de façon visuelle, il existe aussi la possibilité de construire des formes en les programmant ! Cest ce que font entre autres TinkerCAD et BlocksCAD.

En combinant des boucles, des variables, des conditions et autres instructions, l'artiste peut créer des formes abstraites, plus ou moins répétitives et géométriques, et observer leur modification, parfois inattendue, en jouant sur des paramètres.

code sous BlocksCAD 

 

Après les aspects géométriques, voyons un mode plus "libre" : la sculpture d'un matériau type argile ou pâte à modeler ! C'est l'impression visuelle que donnent des outils comme SculptGL, SculptFab, Sculptris ou Sculpt dans Blender.

Blender Sculpt 

Blender intègre bien plus d'outils que le seul Sculpt, mais cela demande unstage en soi. Pour cette fois, on s'est contenté de quelques "extrusions" à partir du cube de base, avec un joli rendu...

Premiers pas avec Unity3D

Unity3D, qu'est-ce que c'est ? à quoi ça sert ?

C'est une plateforme de développement et un moteur, pour faire des jeux, des films, de la réalité virtuelle ou augmentée. Mmmm... dis comme ça, ça parait compliqué !

 

Alors regardez https://unity.com/fr/madewith pour voir quelques images ou animations !

(Moi j'aime particulièrement le joli jeu de Monument Valley II https://unity.com/fr/madewith/monument-valley-2 et les animations autour des Nouveaux Héros par ex https://youtu.be/9qjp7i7zjSY...)

Ca serait la plateforme à l'origine de la moitié des nouveaux jeux mobiles : https://unity.com/fr/solutions/mobile

Alors vous avez peut-être déjà vu le logo au lancement d'un jeu... 

 

OK, mais moi je peux faire quoi avec ?

Evidemment, l'idée n'est pas de faire directement un jeu que tout le monde va télécharger ;)

Et l'intérêt, c'est qu'il existe beaucoup de ressources pour commencer... et pour continuer ! En particulier avec l'Asset Store, une "boutique" de ressources.

Donc, on commence par quoi ?

Déjà, on doit installer les outils... 

Vérifier qu'on remplit les pré-requis :

  • avoir un ordinateur sous Windows, Mac OS ou Ubuntu, avec un minimum de capacités : voir détails en haut de la page https://unity3d.com/get-unity/download
  • avoir un peu de temps, l'installation est assez longue...

Puis, étape par étape :

1. Télécharger et installer "Unity Hub"

  • aller sur https://unity3d.com/get-unity/download et cliquer sur "Download Unity Hub"
  • lancer l'installation du "Unity Hub Setup" téléchargé, accepter les conditions et suivre les instructions
  • ouvrir Unity Hub une fois installé
  • activer une licence comme demandé (de type Unity Personal, en confirmant que vous n'utilisez pas Unity de manière professionnelle) et revenir à l'accueil (flèche en haut à gauche)

 

2. Installer une version d'Unity

  • dans Unity Hub, aller sur "Installs" à gauche, et cliquer sur "Add" à droite
  • choisir une version "2019.4.x (LTS)" et cliquer sur "Next" (peu importe la valeur de x, prendre la plus grande)
  • sélectionner "Visual Studio" et "WebGL Build Support" (uniquement), cliquer sur "Next", accepter les conditions et suivre les instructions

Le Unity Hub permet de gérer plusieurs versions de Unity sur le même ordinateur.

3. Créer (ou se connecter à) un compte Unity ID

  • aller dans le menu "Account" en haut à droite du Unity Hub (silhouette) et cliquer sur "Sign in"
  • se connecter ou créer un compte

La partie installation est faite ! Vous voulez commencer à utiliser Unity ? Alors vous pouvez soit suivre le point 4 ci-dessous, soit chercher des tutos en ligne, soit attendre d'être au stage pour qu'on le fasse ensemble !

4. Installer et explorer un jeu 2D

  • aller dans "Projects" à gauche et cliquer sur "New" à droite
  • choisir "2D", donner un nom au projet ("MonJeuDePlateforme" par ex) et cliquer sur "Create"
  • une fois Unity ouvert, cliquer sur l'onglet "Asset Store" et chercher "Platformer Microgame"
  • cliquer sur "Platformer Microgame" puis "Download', puis "Import" (2x)
  • si un message "Warning" apparaît, faire "Install/Upgrade" comme demandé
  • quand une petite fenêtre "Import Unity Package" s'ouvre, cliquer encore une fois "import"
  • si un message vous le demande, faire "Reload", puis revenir sur l'onglet "Scene"
  • cliquer sur le bouton "Play" en haut et tester le jeu (déplacer le personnage avec les flèches, sauter avec espace), arrêter le jeu en rappuyant sur le bouton Play
  • cliquer sur "Tutorials / Show tutorials" pour faire apparaitre un tutoriel en anglais qui guide pas à pas dans le "modding" du jeu... ou venir au stage pour le faire ensemble !

Et pour finir cette introduction, une BONNE NOUVELLE ! Unity avait mis leurs cours Premium en accès gratuit pendant le confinement, ils viennent d'annoncer que cet accès reste désormais gratuit ! https://learn.unity.com/

https://www.facebook.com/unity3d/posts/10157811173906773

Pour aller plus loin : s'inscrire au stage des 15-16-17/07/2020 !

Découverte HTML / CSS

Commençons par HTML, de quoi s'agit-il donc ?
Pour le voir, allez sur une page web, disons https://graines2tech.is4ri.com/blog
Faites un clic droit et "voir la source", ou Ctrl-U (rester appuyé sur une touche Ctrl et appuyer sur U une fois) : un nouvel onglet s'ouvre avec un texte apparemment incompréhensible !
Regardons ce texte de plus près : il commence par
<!DOCTYPE html> <html class="aui ltr" dir="ltr" lang="fr-FR"> <head> <title>Le blog - Graines2Tech</title>...
et si on va tout en bas de la page, on voit que ça finit par
</body> </html> 
Tiens, tiens, on voit donc "html" au moins 3 fois... 

On voit aussi des "<" et des ">" : en général, ça permet plutôt de comparer des nombres pour voir lequel est "plus petit que" ou "plus grand que", mais ici, pas de nombre !

En fait, ils vont par deux, comme des parenthèses, et renferment plus ou moins de texte : <head> par exemple, ou <title>, mais aussi </body> ou </html> où le texte renfermé commence par "/".
C'est ce qu'on appelle des "balises". Et elles vont aussi par 2 comme <title> et </title> qui entourent... le titre de la page web "Le blog - Graines2Tech". Et oui, "title" veut dire "titre" en anglais :)
Mais aussi <html (suivi d'autres textes) > et </html>
On voit que les balises de fin, </title> et </html>, commencent par "/".

Et à la fin de notre texte, on a vu qu'il y avait aussi </body>, donc il doit y avoir un <body> quelque part avant. Et "body" voulant dire "corps" en anglais, il y a des chances que <body> xxxxx </body> définisse... le corps de la page !

Vous vous rendez compte ? Vous savez comment créer un "corps" dans le monde du web ! Voire une tête avec <head> xxxx </head> ... Bien sûr, on parle de page web, ici :)
Allez sur https://codepen.io/pen/ et essayez votre nouveau pouvoir de création dans la partie HTML en recopiant le texte comme ci-dessous, et vous verrez dans la partie blanche votre "page web" prendre corps...


Notez-bien l'approche "poupées russes", c'est-à-dire que le titre (title) est à l'intérieur de la tête (head), et que la tête et le corps (body) sont à l'intérieur de la page html.

Ensuite, c'est comme pour toute langue, il faut apprendre le vocabulaire !
Regardez par exemple la liste donnée par https://htmlreference.io/

Et le css, alors, c'est pour quoi faire ?
Toujours sur codepen.io, écrivez le texte ci-dessous dans la partie CSS :

Voyez-vous la vie en bleu ? Vous pouvez modifier les 3 valeurs numériques entre 0 et 255.

Alors, pour continuer d'apprendre cette "langue" du web qu'est HTML, et sa langue soeur, le css, inscrivez-vous à un de nos stages ou ateliers sur ce thème !

En attendant, vous pouvez utiliser les cours de Khan Academy : https://fr.khanacademy.org/computing/computer-programming/html-css/intro-to-html/v/making-webpages-intro et https://fr.khanacademy.org/computing/computer-programming/html-css/intro-to-css/pt/css-basics
N'oubliez pas de cliquer sur "Transcription" pour voir les textes des vidéos en français !

Un jeu ScratchJr inspiré par Pâques

Ca y’est, le week-end de Pâques a touché à sa fin. Avez-vous organisé une chasse aux oeufs?

Cela reste un jeu que l’on aime tous : les petits aiment découvrir ces oeufs cachés par-ci, par-là, et n’en ont jamais assez trouvés ; les grands aiment voir le plaisir que les petits ont à découvrir ces cachettes plus ou moins compliquées à trouver…

Je vous propose de mettre en scène cette activité sous ScratchJr. Il s’agit de faire une variante Pascale d’un jeu que j’ai initialement décrit sous le nom des “étoiles cachées”. Télécharger le document "étoiles cachées".

Tout d’abord, si vous ne l’avez pas encore, vous pouvez l’installer sur tablette (recommandé) ou sur téléphone : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.scratchjr.android ou https://apps.apple.com/us/app/scratchjr/id895485086 

 Une fois l’icône visible sur votre écran, lançons l’app !

Après avoir autorisé photos et audio, on nous pose la question “Où utilises-tu ScratchJr ?” 

“A la maison” pardi en ces temps de confinement…

Justement, on appuie ensuite sur la petite maison et nous voici sur l’écran “Mes projets”.

On appuie sur le [+] plusun icône qu’on va retrouver plusieurs fois, et nous voici dans notre projet.

Note : On peut renommer le projet en appuyant sur le coin jaune en haut à droite de l’écran.

On commence par choisir un décor en appuyant sur [décor] décor en haut de l’écran. Parmi la liste qui se présente, vous pouvez appuyer sur les décors l’un après l’autre, voir son nom en haut, et quand cela vous convient, appuyer sur la [coche] coche en haut à droite, ou rappuyer sur le décor choisi. Dans mon cas, j’ai choisi un décor “Printemps”.

On va retirer le chat en appuyant longuement dessus, soit dans la scène au milieu, soit sur l’étiquette le représentant à gauche : une croix sur fond rouge apparaît, il faut appuyer dessus. 

retirer un lutin

Nous allons maintenant ajouter des oeufs de Pâques : on ajoute des “lutins” (personnages, objets…) en appuyant sur le [+] de gauche. Une bonne liste de personnages et d’objets apparaît, mais… pas d’oeuf de Pâques ! Il va donc falloir jouer les artistes… Sans aucun lutin sélectionné, appuyez sur le pinceau pinceau en haut à droite.

Vous voilà avec une palette d’artiste !

En choisissant l’outil “rond” à gauche, on peut dessiner un oeuf :

ellipse

Puis en appuyant sur le pot de peinture à droite et une couleur en bas, on peut remplir notre oeuf de la couleur choisie.

Enfin on peut renommer notre oeuvre en “Oeuf” en haut de l’écran, et valider avec la coche en haut à droite.

oeuf

Notre oeuf fait désormais partie de la liste des lutins quand on appuie sur [+], on peut alors facilement en ajouter 4 autres, et les déplacer dans notre décor. En appuyant sur le pinceau qui apparaît sur l’étiquette de chaque oeuf à gauche de l’écran, on peut également changer de couleur.

5 oeufs

On peut changer la taille de nos oeufs à l’aide des blocs roses : en ayant sélectionné l’oeuf à modifier, on appuie sur le bloc rose avec une silhouette et on glisse les 3 blocs représentés ci-dessous dans la partie du bas de l’écran. A chaque appui sur le 1er bloc, l’oeuf grossit, avec le 2e bloc il diminue de taille, avec le dernier il revient à sa taille initiale.

gros oeuf

On peut aussi déplacer et faire tourner nos oeufs à l’aide des blocs bleus :

oeuf penché

Une fois nos 5 oeufs positionnés, nous allons pouvoir les cacher en mettant des lutins au-dessus, et d’autres lutins ailleurs dans le décor.

Toujours avec le [+] de la partie gauche, on peut ajouter des lutins existants, puis les agrandir ou les rétrécir avec des blocs roses, les déplacer et les tourner avec des blocs bleus.

Enfin, il reste à mettre quelques blocs de code pour chacun de ces lutins (pas pour les oeufs) : les blocs jaunes correspondent à l’apparition de tous les lutins au début du jeu (drapeau vert), et à la disparition des lutins touchés (doigt qui touche la silhouette). 

Astuce : après avoir assemblé les blocs de code pour un lutin, il suffit de les glisser sur les étiquettes des autres lutins pour copier ce code…

code

Avant de proposer à votre enfant de jouer, il suffit de mettre la scène en plein écran grâce à l’icône correspondante plein écran et d’appuyer sur le drapeau vert pour que tous les lutins cachent les oeufs. L’enfant pourra alors appuyer jusqu’à découvrir les 5 oeufs cachés !

jeu en plein écran

Vous pourrez ensuite lui montrer le derrière du décor pour qu’il déplace les oeufs, les lutins, change les lutins, le décor, dessine des nouveaux oeufs… et vous fasse jouer !

 

Pixel art pour tous les âges !

Le pixel art, c'est pour tous les âges !

 

Bon disons à partir de ~4 ans, avec l'aide des grands frères / grandes soeurs ou des parents pour commencer. Je le sais car on l'a fait au Vaisseau, lors de plusieurs ateliers Parents-Enfants fin 2019 :

L'intérêt, c'est de comprendre que les images à la télé ou sur les ordinateurs, en fait elles sont toutes faites de pixels (PICture ELements pour ceux qui sont à l'aise avec l'anglais)...
Donc prenez une photo et zoomez jusqu'à ce qu'on voit les carrés, et faites bien observer que chaque carré ne contient qu'une couleur :

L'autre intérêt, c'est que c'est une activité qui peut se décliner sous plein de formes différentes

  • version numérique sur téléphone, tablette, ordinateur (on va y revenir), 
  • mais aussi aussi activités manuelles avec au choix : des perles à repasser, des petites briques "mono-pic", des grilles papiers à colorier, des gommettes à coller, des notes adhésives... voire même des carrés de moquette ! Si, si, on a expérimenté au Vaisseau...

 

 

Quelques notes adhésives...

Un papillon en moquette...

 

Donc, en cette période de confinement, où on n’a pas toujours tout sous la main, je vous propose de commencer avec... du papier.
On peut approcher cette activité sous plusieurs angles.

Du plus facile au moins facile :

(*) Coloriage par numéro (ou autre symbole) :
Soit vous pouvez imprimer les grilles fournies ci-dessous, soit vous avez du papier quadrillé et vous préparez une grille à partir du modèle sur l'écran du téléphone ou de l'ordinateur.

enlightened Cliquer ici pour télécharger des Grilles à colorier

(**) Reproduction d’un modèle :
Attention, ce n’est pas si facile, les plus grands doivent donc aider les plus petits, le fonctionnement en binôme est en général une très bonne approche !
L’idée est d’apprendre à lire en utilisant la grille, c’est-à-dire ligne par ligne, en comptant le nombre de carrés sans couleur en début de ligne, puis le nombre de carrés dans la 1e couleur et les reproduire, puis le nombre de carrés dans la 2de couleur et les reproduire, etc.
On peut aussi vouloir dessiner une zone de couleur plutôt que ligne par ligne. C’est possible bien sûr, mais attention à ne pas se décaler !
La méthode ligne par ligne prépare aussi au niveau de difficulté suivant : le décodage.
Augmentez la difficulté en passant de dessins en 10x10 à des dessins 15x15 et plus.

enlightened Cliquer ici pour télécharger des Grilles à reproduire
 

(***) Décodage d’images :
Cette activité demande de la concentration et de l’attention, mais elle est très excitante puisqu’on découvre petit à petit une image, et qu’on essaye de deviner de quoi il s’agit…
Dans la suite logique de l’activité précédente, il s’agit de reporter sur une grille, ligne après ligne, les carrés de couleur indiqués dans le code par leur quantité et leur couleur.
Les grands pourront donc coder des images (pas très compliqué, juste un peu long à écrire ;) et les jeunes (ou autres grands !) pourront les décoder en les dessinant…

enlightened Cliquer ici pour télécharger des Grilles à décoder

 

Ensuite, vous pouvez proposer aux jeunes de passer aux outils numériques, présentés ci-dessous.
Je vous conseille de ne le faire que dans un 2e temps : l’apprentissage est plus complet avec l’approche sur papier (ou legos, perles,...) et en binôme car cela mêle une approche visuelle (le modèle, la grille), auditive (vous “dictez” les carrés à colorier) et kinesthésique (la manipulation du crayon, des legos, des perles…). Une fois cette appropriation faite, l’utilisation des outils numériques s’appuie dessus pour permettre de développer l’autonomie (l’enfant pourra peu à peu le faire tout seul), l’auto-contrôle (avec certaines apps, il pourra vérifier, voir ses erreurs et les corriger) et le suivi de sa progression (l’aider pour enregistrer ses réalisations pour qu’il voie par la suite qu’il fait des choses de plus en plus difficiles).

Il existe beaucoup d’outils numériques, en voici juste quelques-uns, n’hésitez pas à en proposer d’autres :
Coloriage par numéro

  • App : Sandbox Pixel Coloring https://play.google.com/store/apps/details?id=sandbox.art.sandbox
  • PC : https://www.agame.com/game/pixel-art-color-by-number mettre en “plein écran” (icone en bas à droite du dessin), mais même ainsi, plutôt compliqué à faire avec la souris pour les plus jeunes (à moins de l’utiliser comme un moyen amusant de contrôler la souris précisément, quelque soit l’âge !) ; plus de 150 dessins disponibles...
  • http://coloritbynumbers.com/online/animals Ce n’est pas du pixel art, mais il a l’intérêt de permettre de changer les symboles (points de couleurs, nombres, lettres, formes géométriques ; utiliser la roulette en haut à gauche), ce qui aide à aborder le codage de manière progressive ; seuls 3 dessins sont accessibles sans création de compte [gratuitement].

Reproduction ou décodage d’images

 

Pour aller plus loin

  • Coloriage au numéro en 3D avec par exemple https://play.google.com/store/apps/details?id=com.pixel.coloring.color.by.number (attention, présence de pubs : icône TV = regarder une pub pour accéder au modèle)
  • Animations avec piskelapp.com ou Pixel station : il s’agit de faire une copie de la 1e image et de la modifier un petit peu, puis de faire une copie de cette dernière et de la modifier un petit peu à son tour, etc C’est le principe du dessin animé.


Y’a-t-il du pixel art avancé pour les adultes?

Et bien, regardez cet exemple… de pixel art haute résolution…

Source : https://www.flickr.com/photos/rodrixap/10688437793, Nature par RodrixAP, CC BY 2.0

Vous pouvez en voir d’autres du même artiste : https://www.flickr.com/photos/rodrixap/albums/72157637154901153 

Donc si vous vous sentez créatif, vous pouvez commencer petit sur piskelapp, puis agrandir votre grille et votre imagination s’étend autour du dessin initial…

Partagez vos oeuvres !

Et si vous ne vous sentez pas (encore) créatif, le coloriage par numéro de pixel art (app Sandbox Pixel Coloring par exemple) est très relaxant...

 

— 5 Articles par la page
Affichage des résultats 1 - 5 parmi 21.

Derniers blogs Derniers blogs

Premiers pas avec Unity3D

Installation et premier jeu avec Unity3D Lire la suiteÀ proposPremiers pas avec Unity3D »

Découverte HTML / CSS

Commençons par HTML, de quoi s'agit-il donc ? Pour le voir, allez sur une page web, disons&nbsp; https://graines2tech.is4ri.com/blog Faites un clic droit et "voir la source", ou Ctrl-U (rester... Lire la suiteÀ proposDécouverte HTML / CSS »

Un jeu ScratchJr inspiré par Pâques

Une chasse aux oeufs de Pâqus avec ScratchJr Lire la suiteÀ proposUn jeu ScratchJr inspiré par Pâques »

Pixel art pour tous les âges !

Le pixel art, c'est pour tous les âges ! &nbsp; Bon disons à partir de ~4 ans, avec l'aide des grands frères / grandes soeurs ou des parents pour commencer. Je le sais car on l'a fait au... Lire la suiteÀ proposPixel art pour tous les âges ! »
— 5 Articles par la page
Affichage des résultats 1 - 5 parmi 21.