Blog Blog

Entrées avec Lieu Nordheim .

Collaboration et art dans le numérique !

Hollywood nous voilà !

 

Semaine 3, programmation d’une scénette.

 

Cette semaine les enfants vont pouvoir laisser s’exprimer le Spielberg qui sommeille en eux. L’exercice du jour, réaliser une petite scénette à l’aide de l’application sur tablette Scratch Jr.

Scratch est un langage de programmation visuel, créé en 2003 par Mitchel Resnick, dans le but d’initier les plus jeunes à la programmation.

Avant de laisser libre cours à leur imagination, établissons quelques règles :

  • 3 personnages maximum

  • Les personnages présents dans la scène doivent tous effectuer au moins une action

  • Pour les plus grands, faire interagir les personnages

  • Choisir un thème précis et s’y tenir

Ces règles sont vitales ! L’expérience nous a montré qu’il faut imposer ces limites pour ne pas se retrouver avec des empilements de personnages inactifs et des vaches de l’espace à la plage …

Le cadre est posé, place à la réflexion, le choix du thème et des personnages !

L’application disposant d’une librairie de personnages et d’arrière-plans assez fournie, les enfants commencent à enfreindre les règles … les voyous ! :)

Les premières vaches de l’espace en bord de mer commencent à apparaître ! C’est le moment de recadrer tout cela !

Une fois leur imagination canalisée, les thèmes commencent à devenir plus intéressants, un basketteur qui met un panier, un footballeur qui met un but, un astronaute qui prend une fusée pour quitter une planète …

Place à l’animation et au code !

Après 45 bonnes minutes d'essais en tous genres, les personnages prennent vie, j'aperçois des fusées qui décollent, des ballons au fond des filets et des vaches de l’espace … en fusée ! Ouf ! La règle n’est pas enfreinte ! :)

Projection privée pour finir la séance ! Les enfants présentent leur chef d’oeuvre, tout le monde s’est amusé à découvrir le travail des autres.

 

La semaine prochaine, atelier de création 3D !

L'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants")

Quand il s'agit de trouver une application à la fois éducative et intéressante pour les enfants, ce n'est pas la chose la plus évidente.

Pour avoir utilisé une bonne dizaine d'applications (sur tablettes Android) avec des élèves de la Grande Section jusqu'au CM2, on se rend compte que, parfois, ce qui nous intéresse nous, n'est pas ce qui les intéressent eux !

Mais alors, comment choisir l'application « qui frappe les esprits » ?

Et bien il y en a bien une, qui pour ma part, les a tous marqués.

« The Foos » est l'application qui m'a toujours été la plus demandée, même si cela faisait déjà deux séances complètes que nous l'utilisions, et que les enfants l’avaient aussi installée d’eux-mêmes à la maison. (et c'est assez rare pour être souligné !)

 

Dans ce cas-là, qu'est-ce qui fait que cette application marche mieux que les autres ?

D'un point de vue éducatif, elle est dans la moyenne : de l'algorithmique, de l'introduction à la programmation (boucles, procédures….), une difficulté très progressive, elle est donc bien équilibrée.

Un point négatif cependant, à mon humble avis :

On peut réussir le niveau, sans respecter toutes les étapes « logiquement souhaitée », et à cela on pourrait ajouter le fait que, d'un point de vue ergonomique, on ne recommence pas du début après chaque « exécution ». (Donc si l'on veut juste tester notre suite d'actions, une fois terminée, il faut cliquer sur un bouton pour recommencer du début, et effacer la suite d'action, ce qui est contre-productif à mon sens.)

Certes, il y a le système « d’étoiles » (1, 2 ou 3 étoiles selon la réussite), mais cela reste un système un peu trop « ouvert », et qui ne les incite pas à faire de leur mieux de suite.

D'un point de vue ludique, et bien c'est là qu’elle marque un point :

Beaucoup de niveaux (environ 130), graphismes/3D « avancés », très colorée, des personnages amusants, des changements de décor tous les 20 niveaux environ, des changements de personnages principaux une fois un chapitre clôturé avec un « thème » bien différent...

 

A titre de comparaison, il est vrai que je préfère « Lightbot » du point de vue éducatif, mais du côté ludique, celui-ci est assez « mou/trop sobre ».

On peut aussi se rabattre sur « Bit by Bit », qui est à mon gout, la passerelle entre ces deux applications.

 

La « recette du succès » serait donc une application éducative, mais pas trop, et surtout, très "récréative".

 

Existe-t-il donc une application « parfaite » ?

Je dirais que non, déjà tout dépend de ce que vous voulez leur faire apprendre, et puis, toute application a son point fort, « The Foos » est peut-être la mieux placée « ludiquement », mais ce n'est pas la plus simple à gérer (pour l’enseignant), ni celle qui apporte le plus de connaissances.

Si un jour je trouve « l'Application » avec un grand A, je vous ferai signe, mais en attendant, je dois continuer mon exploration !

 

(Pour information, malheureusement, cette application était gratuite jusqu'à fin septembre 2016, et dorénavant, la version estampillée « 2 » est maintenant payante…)

 

 

Collaboration et art dans le numérique !

De la musique ? Avec du code ?

 

Semaine 2, programmation musicale.

Dans cette deuxième séance les enfants ont eut le plaisir de découvrir la programmation à l'aide du logiciel Sonic-pi, développé par Sam Aaron, pour initier les enfants à la programmation à l'aide de la musique.

Après un bref moment de réflexion (De quoi est composé une mélodie ?), seuls les mots “instruments” et “notes” sont sortis...

Bien, une petite explication sur l'instrument du jour, l'ordinateur et Sonic-pi, et sur comment écrire une note dans le logiciel, et nos futurs Mozart se sont lancés dans l'écriture de leur première partition ...

Et là, c'est le drame! Premier obstacle: "on a écrit 3 notes, mais il en joue qu'une ! C’est nul !"...

Petite explication, l'ordinateur est très rapide dans l'exécution d'une instruction simple (comme jouer une note de musique). Il va donc exécuter les 3 instructions tellement rapidement que l'être humain ne va en entendre qu'une!

Retour à la réflexion ... Que faudrait-il ajouter pour pouvoir entendre les 3 notes ? ... "Des pauses!!". Bien joué! Une mélodie se compose de notes jouées et de temps de pause pour donner du rythme.

Après leur avoir montré l'instruction leur permettant de réaliser une pause, place à l'écriture de leur première vraie mélodie!

A la fin de la séance, les plus avancé ont pu utiliser des boucles et des synthétiseurs (pour modifier la tonalité des notes) et les autres se sont contentés des notes de bases, mais tous étaient fiers de leur mélodie!

PS: j'ai appris que certains avaient même téléchargé le logiciel pour pouvoir continuer chez eux!

 

La semaine prochaine programmation d’une animation avec Scratch !

Collaboration et art dans le numérique !

 

Nouvelle session de Nap (Nouvelles Activités Périscolaire), nouveau projet !

 

Pour cette session, on m'a confié 6 enfants, ce groupe restreint me permet de mettre en place et tester une idée de projet artistique et collaboratif.

 

L'idée est la suivante, faire découvrir aux enfants des outils numériques qui permettent de laisser exploser leur créativité. Le tout sur 5 séances, à raison d'un outil par séance. Puis de réaliser, lors d'une sixième séance, une œuvre d'art numérique commune sur chaque outil. Les enfants auront un temps de passage de 10 minutes par outil et comme seules règles de continuer -et de ne pas effacer- l’oeuvre du précédent.

 

Un pixel ? Un dessin ? Une idée ? Du pixel art !

 

Semaine 1, la découverte du pixel.

C'est avec cette première séance que le projet et lancé. Pour introduire les enfants au pixel art, rien de mieux qu'un .... code secret !!

La séance a donc débuté avec un code secret au tableau, un mélange de lettres et de chiffres répartis sur plusieures lignes.

 

2B-3R

5V

 

L'objectif des enfants, découvrir la signification de ce code.

Leur outil, l'application 8bit painter.

C'est parti ! Les méninges tournent à plein régime, les cerveaux fument ! Après quelques minutes, c'est le moment de stopper la réflexion et de mettre en commun les résultats ... A ma grande surprise, plusieurs enfants avaient réussi à déchiffrer le code. Le chiffre étant le nombre de case, la lettre une couleur et une ligne étant ... une ligne ! :)

Après une petite explication sur le fonctionnement du pixel, place à l'écriture d'un code. Les enfants ont réalisés chacun une oeuvre en pixel art et écrit le code qui correspondait.


La semaine prochaine, découverte de Sonic-pi !

Les élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ?

Lorsque l’on prépare un cours, il est déjà difficile de trouver l’application/le sujet qui nous parait intéressant (cf. voir Article « L'application éducative parfaite existe-t-elle ? »), mais une fois la pratique lancée, il faut aussi réussir à maintenir l’intérêt !

Chez Graines2Tech, nous faisons des cours à 10 enfants maximum par intervenant, pour la simple raison que voir chacun des élèves à la suite, cela prend pas mal de temps.

Cependant, il y a souvent 1 ou 2 enfants plus « dynamiques » dans le lot, et de plus, ils ont tendances à influencer les autres.

Avec l’un des groupes que j’ai eu, qui contenait un de ces enfants « dynamiques » (appelons le Thomas), celui-ci perturbait énormément la salle : en parlant, en changeant d’application, en mettant souvent le son de la tablette au maximum pendant qu’il jouait…

Bien entendu, dans ce genre de cas, la plupart des autres élèves montent aussi le volume, et l’application que je souhaitais explorer pendant la moitié de la séance, est esquintée au quart de la séance, puisque ledit Thomas a de lui-même changé de jeu, et le reste de la troupe a suivi.

Après 2 séances dans ce genre, un changement s’impose, je donne donc une tablette pour deux, comme toujours, sauf à Thomas, à qui je dis : « maintenant, on va utiliser la tablette ensemble ! ».

Je me suis donc concentré sur Thomas, et je lui ai surtout fixé des objectifs plus « compliqués » (le niveau à finir bien sûr, mais pour lui, obligatoirement avec les 3 « étoiles » de réussite).

Ainsi, je lui expliquais de suite quand il commençait à décrocher car il ne comprenait pas, et je le félicitais dès qu’il réussissait un niveau.

De fil en aiguille, après plusieurs dizaines de minutes, plus besoin de le pousser à suivre les objectifs, ni même de lui expliquer le niveau en cours, il était focalisé sur l’application, et avait bien assimilé le fonctionnement des niveaux.

Résultat, la salle était bien plus calme, et vu que « celui que tout le monde écoute » était concentré, et que bon, bien sûr, il ne pouvait pas s’empêcher de se « vanter » d’avancer dans les niveaux « avec les 3 étoiles ! », et bien tout  le monde cherchait à l’imiter!

3 étoiles

Attention, il ne faut pas délaisser les autres, mais si l’un d’eux « ralentit » votre cours, il est quand même plus sympa de lui fournir plus d’appui, quitte à « perdre » un peu de temps sur lui, que de le mettre au coin.

Après, la formule sans faille n’existe pas, et il arrive aussi que cela ne fonctionne pas, la seule méthode restante… est de lui proposer d’aller voir le directeur/la directrice, celle-ci est infaillible !

— 5 Articles par la page
Affichage des résultats 1 - 5 parmi 6.

Derniers blogs Derniers blogs

Collaboration et art dans le numérique !

Hollywood nous voilà !   Semaine 3, programmation d’une scénette.   Cette semaine les enfants vont pouvoir laisser s’exprimer le Spielberg qui sommeille en eux. L’exercice du... Lire la suiteÀ proposCollaboration et art dans le numérique ! »

L'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants")

Quand il s'agit de trouver une application à la fois éducative et intéressante pour les enfants, ce n'est pas la chose la plus évidente. Pour avoir utilisé une bonne dizaine d'applications (sur tablettes Android) avec des élèves de la Grande Section jusqu'au CM2, on se rend compte que, parfois, ce qui nous intéresse nous, n'est pas ce qui les intéressent eux ! Lire la suiteÀ proposL'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants") »

Collaboration et art dans le numérique !

De la musique ? Avec du code ?   Semaine 2, programmation musicale. Dans cette deuxième séance les enfants ont eut le plaisir de découvrir la programmation à l'aide du logiciel ... Lire la suiteÀ proposCollaboration et art dans le numérique ! »

Collaboration et art dans le numérique !

  Nouvelle session de Nap (Nouvelles Activités Périscolaire), nouveau projet !   Pour cette session, on m'a confié 6 enfants, ce groupe restreint me permet de mettre en place et... Lire la suiteÀ proposCollaboration et art dans le numérique ! »

Les élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ?

Retour d’expérience sur un groupe avec un élève "plein d’énergie !" Lire la suiteÀ proposLes élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ? »
— 5 Articles par la page
Affichage des résultats 1 - 5 parmi 6.