Blog Blog

Entrées avec l'étiquette jeux educatifs .

L'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants")

Quand il s'agit de trouver une application à la fois éducative et intéressante pour les enfants, ce n'est pas la chose la plus évidente.

Pour avoir utilisé une bonne dizaine d'applications (sur tablettes Android) avec des élèves de la Grande Section jusqu'au CM2, on se rend compte que, parfois, ce qui nous intéresse nous, n'est pas ce qui les intéressent eux !

Mais alors, comment choisir l'application « qui frappe les esprits » ?

Et bien il y en a bien une, qui pour ma part, les a tous marqués.

« The Foos » est l'application qui m'a toujours été la plus demandée, même si cela faisait déjà deux séances complètes que nous l'utilisions, et que les enfants l’avaient aussi installée d’eux-mêmes à la maison. (et c'est assez rare pour être souligné !)

 

Dans ce cas-là, qu'est-ce qui fait que cette application marche mieux que les autres ?

D'un point de vue éducatif, elle est dans la moyenne : de l'algorithmique, de l'introduction à la programmation (boucles, procédures….), une difficulté très progressive, elle est donc bien équilibrée.

Un point négatif cependant, à mon humble avis :

On peut réussir le niveau, sans respecter toutes les étapes « logiquement souhaitée », et à cela on pourrait ajouter le fait que, d'un point de vue ergonomique, on ne recommence pas du début après chaque « exécution ». (Donc si l'on veut juste tester notre suite d'actions, une fois terminée, il faut cliquer sur un bouton pour recommencer du début, et effacer la suite d'action, ce qui est contre-productif à mon sens.)

Certes, il y a le système « d’étoiles » (1, 2 ou 3 étoiles selon la réussite), mais cela reste un système un peu trop « ouvert », et qui ne les incite pas à faire de leur mieux de suite.

D'un point de vue ludique, et bien c'est là qu’elle marque un point :

Beaucoup de niveaux (environ 130), graphismes/3D « avancés », très colorée, des personnages amusants, des changements de décor tous les 20 niveaux environ, des changements de personnages principaux une fois un chapitre clôturé avec un « thème » bien différent...

 

A titre de comparaison, il est vrai que je préfère « Lightbot » du point de vue éducatif, mais du côté ludique, celui-ci est assez « mou/trop sobre ».

On peut aussi se rabattre sur « Bit by Bit », qui est à mon gout, la passerelle entre ces deux applications.

 

La « recette du succès » serait donc une application éducative, mais pas trop, et surtout, très "récréative".

 

Existe-t-il donc une application « parfaite » ?

Je dirais que non, déjà tout dépend de ce que vous voulez leur faire apprendre, et puis, toute application a son point fort, « The Foos » est peut-être la mieux placée « ludiquement », mais ce n'est pas la plus simple à gérer (pour l’enseignant), ni celle qui apporte le plus de connaissances.

Si un jour je trouve « l'Application » avec un grand A, je vous ferai signe, mais en attendant, je dois continuer mon exploration !

 

(Pour information, malheureusement, cette application était gratuite jusqu'à fin septembre 2016, et dorénavant, la version estampillée « 2 » est maintenant payante…)

 

 

Jeu de plateau Médiasphères de CANOPE

Le Club Graines2Tech vient d'acquérir une boite du jeu de plateau Médiasphères édité par CANOPE. 1er test au Club de Saverne en petit comité, avec ma testeuse préférée wink, actuellement en CM2.

Compétences développées:
  • esprit critique
  • communication et collaboration (en situation normale, le jeu se joue par équipe)
  • connaissances sur les médias et réseaux sociaux
en pleine réflexion

Approche pédagogique:
  • jeu (de plateau)
  • discussion, débat de groupe
 
 
 
 
 
Matériel:
  • la boite de jeu: plateau, dé, jetons, cartes et livret
    On peut restreindre les cartes (questions) mises en jeu pour orienter les échanges et la réflexion sur un thème précis
exemple de questions

Etapes:
  1. installation du jeu (quelques minutes)
  2. création des groupes et choix d'un pion
  3. lecture / explication des règles
  4. jeu ! Il faut définir ce qui marquera la fin du jeu: cela peut être un temps limité (et on compte le nombre de jetons récoltés par chaque équipe), ou lorsque la première équipe a récolté un jeton pour chacune des trois catégories, par exemple
satisfaction pour les bonnes réponses
 
Mon avis:
  • pour ce premier test, nous avons répondu et discuté autour de 15 questions environ, prises au hasard (pas de tri préalable des questions)
  • il a fallu que j'explique certaines questions à ma testeuse, soit parce que certains mots ou expression lui étaient inconnus, soit parce que certains concepts étaient peu ou pas connus
  • une fois l'explication donnée, elle a toujours eu un avis à donner, et on a donc pu avoir un échange, c'était très intéressant d'entendre sa vision des choses!
  • la gamification de l'échange (lancer le dé, essayer d'avoir un joker, l'enjeu de gagner un jeton, etc) était visiblement important pour l'envie de participer, donc un vrai plus par rapport à une "simple discussion"
  • la variété des formes de question (question ouverte, vrai / faux, qcm, charade, rébus...) rend également l'aspect plus ludique, plutôt que de n'avoir que des questions ouvertes par exemple
 
 
 
 
 
 
 
Conclusion:
  • un bon outil pour aborder des sujets importants pour les jeunes
  • le jeu de plateau, un vrai plus
  • une activité sur le numérique, mais sans écran!
  • à tester en groupes et avec d'autres tranches d'âges, maintenant...
 
autres exemples de questions

Du numérique avec des maternelles ?

En maternelle, nous apprenons les bases pour compter, lire, écrire, reconnaitre des formes, colorier ou dessiner, et bien pourquoi ne pas aborder ces BA-B-A avec une interface numérique ?

Certes, c’est une notion nouvelle à apprendre, pourtant un moyen très simple s’y prête : la tablette.

La tablette reste l’outil le plus apprécié des petits et des grands, puisque c’est un appareil intuitif.

On touche l’écran comme si on déplaçait un objet, rien de bien compliqué en tant que tel.

Et effectivement, chez Graines2Tech, nous faisons du numérique, y compris avec des Petites Sections !

La première séance est un peu plus lente, il faut apprendre à utiliser une tablette, même si certains savent déjà faire, d’autres ont encore un peu du mal, après une séance, à doser la pression à mettre sur l’écran. (Quand la tablette entière se déplace avec le mouvement du doigt, c’est un peu trop !)

Mais une fois le fonctionnement assimilé, cela devient instinctif.

Revenons-en au fait, une grande quantité d’Apps sur tablettes initient aux coloriages, aux puzzles ou même à la reconnaissance de l’alphabet et des chiffres.

On peut même être plus ludique encore, avec des applications pour jouer le son de différents animaux, et apprendre à reconnaitre quel animal correspond à quel cri !

PuzzleColoriage

Images tirées de l'application "Jeux éducatifs pour enfants" du développeur "Minikler Öğreniyor"

Le numérique doit être vu comme un support à ces outils d’apprentissages, parmi tant d'autres.

Il facilite bien des aspects, et est aujourd’hui, quel que soit notre âge, un atout additionnel non négligeable.

Les élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ?

Lorsque l’on prépare un cours, il est déjà difficile de trouver l’application/le sujet qui nous parait intéressant (cf. voir Article « L'application éducative parfaite existe-t-elle ? »), mais une fois la pratique lancée, il faut aussi réussir à maintenir l’intérêt !

Chez Graines2Tech, nous faisons des cours à 10 enfants maximum par intervenant, pour la simple raison que voir chacun des élèves à la suite, cela prend pas mal de temps.

Cependant, il y a souvent 1 ou 2 enfants plus « dynamiques » dans le lot, et de plus, ils ont tendances à influencer les autres.

Avec l’un des groupes que j’ai eu, qui contenait un de ces enfants « dynamiques » (appelons le Thomas), celui-ci perturbait énormément la salle : en parlant, en changeant d’application, en mettant souvent le son de la tablette au maximum pendant qu’il jouait…

Bien entendu, dans ce genre de cas, la plupart des autres élèves montent aussi le volume, et l’application que je souhaitais explorer pendant la moitié de la séance, est esquintée au quart de la séance, puisque ledit Thomas a de lui-même changé de jeu, et le reste de la troupe a suivi.

Après 2 séances dans ce genre, un changement s’impose, je donne donc une tablette pour deux, comme toujours, sauf à Thomas, à qui je dis : « maintenant, on va utiliser la tablette ensemble ! ».

Je me suis donc concentré sur Thomas, et je lui ai surtout fixé des objectifs plus « compliqués » (le niveau à finir bien sûr, mais pour lui, obligatoirement avec les 3 « étoiles » de réussite).

Ainsi, je lui expliquais de suite quand il commençait à décrocher car il ne comprenait pas, et je le félicitais dès qu’il réussissait un niveau.

De fil en aiguille, après plusieurs dizaines de minutes, plus besoin de le pousser à suivre les objectifs, ni même de lui expliquer le niveau en cours, il était focalisé sur l’application, et avait bien assimilé le fonctionnement des niveaux.

Résultat, la salle était bien plus calme, et vu que « celui que tout le monde écoute » était concentré, et que bon, bien sûr, il ne pouvait pas s’empêcher de se « vanter » d’avancer dans les niveaux « avec les 3 étoiles ! », et bien tout  le monde cherchait à l’imiter!

3 étoiles

Attention, il ne faut pas délaisser les autres, mais si l’un d’eux « ralentit » votre cours, il est quand même plus sympa de lui fournir plus d’appui, quitte à « perdre » un peu de temps sur lui, que de le mettre au coin.

Après, la formule sans faille n’existe pas, et il arrive aussi que cela ne fonctionne pas, la seule méthode restante… est de lui proposer d’aller voir le directeur/la directrice, celle-ci est infaillible !

Derniers blogs Derniers blogs

L'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants")

Quand il s'agit de trouver une application à la fois éducative et intéressante pour les enfants, ce n'est pas la chose la plus évidente. Pour avoir utilisé une bonne dizaine d'applications (sur tablettes Android) avec des élèves de la Grande Section jusqu'au CM2, on se rend compte que, parfois, ce qui nous intéresse nous, n'est pas ce qui les intéressent eux ! Lire la suiteÀ proposL'application éducative parfaite existe-t-elle ? (ou "Ce qui intéresse les enfants") »

Jeu de plateau Médiasphères de CANOPE

Un jeu de plateau pour aborder les réseaux sociaux et la navigation sur le web. Lire la suiteÀ proposJeu de plateau Médiasphères de CANOPE »

Les élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ?

Retour d’expérience sur un groupe avec un élève "plein d’énergie !" Lire la suiteÀ proposLes élèves perturbateurs, au coin ou au boulot ? »